You Are Here: Accueil » Actualités » Enthousiasme pour les films européens et les salles de cinéma – La 4ème Journée européenne du cinéma d’art et d’essai

Enthousiasme pour les films européens et les salles de cinéma – La 4ème Journée européenne du cinéma d’art et d’essai

Enthousiasme pour les films européens et les salles de cinéma – La 4ème Journée européenne du cinéma d’art et d’essai

La 4ème édition de la Journée du Cinéma Européen Art et Essai a réuni dimanche 13 octobre 70.000 spectateurs dans 620 cinémas à travers 37 pays. Ateliers, projections en cascade, gourmandises, conférences ou invités spéciaux ont accompagné la plupart des programmes de la journée lors d’un week-end marqué par un soleil radieux.
La collaboration a été le maître mot de cet événement international promu par les ambassadeurs Céline Sciamma, Jean-Pierre et Luc Dardenne et Sandra Hüller, qui ont accueilli le public des salles par le biais de messages vidéo. En ce dimanche spécial, les spectateurs ont pu se rapprocher de leurs cinémas locaux grâce aux efforts conjoints des exploitants qui travaillent avec les distributeurs, les producteurs, les détenteurs de droits, les festivals, les institutions culturelles et les talents cinématographiques afin de mettre en avant plus de 200 films européens.
L’affiche de l’édition de cette année a été conçue par Milorad Krstić, le réalisateur du « Ruben Brandt, Collector » et ses personnages facétieux ont pu être découverts sur le site web (en animation), les flyers et vidéos.

La présence et l’implication des cinéastes et des comédiens ont été notables ; l’un des temps forts de la Journée européenne du cinéma Art et Essai a été la rencontre avec Céline Sciamma, enregistrée à Rotterdam à LantarenVenster, diffusée en direct et proposée aux salles participantes qui projetaient « Portrait de la jeune fille en feu » en Allemagne, Finlande et Pologne. Géraldine Bajard, scénariste du film « Little Joe » a accompagné une avant-première en France, au cinéma Rialto. Au cinéma Girona de Barcelone, on a projeté « O que arde » en présence d’Oliver Laxe et au cinéma Princesa de Madrid le comédien Carlos Santos à présenté « El Crack Cero« . Kultkino à Bâle en Suisse a invité le public à un film de voyage avec les réalisateurs Lena Wendt et Ulrich Stirnat et le Bundesplatz Kino à Berlin, Allemagne a donné la parole aux cinéastes Brit Grundel, Maja Stieghorst et Petra Lüschow. Même Fancois Ozon, Teona Strugar Mitevska et Fatih Akin, qui n’ont pas pu se rendre en personne dans les cinémas, ont enregistré des messages vidéos à l’attention du public.

Les festivals ont également occupé une place importante. Au Royaume-Uni, 15 cinémas ont eu une avant-première spéciale de « Grâce à Dieu » en partenariat avec Curzon et BFI London Film Festival, introduit par un message de François Ozon.
En Argentine, Sala Leopoldo Lugones s’est associée à DocBuenosAires et a organisé des des séances de questions-réponses autour des documentaires « Fragments du Paradis » (Fragments of Paradise) de Stéphane Goël et « Vor der Sperre » de Bernd Schoch.
Avant-premières de titres très attendus, tels que « Dieu existe, son nom est Petruniya » de Teona Strugar Mitevska, « Little Joe » de Jessica Hausner, « Portrait de la jeune fille en feu » de Céline Sciamma, « Shaun le mouton : la ferme contre-attaque » de Will Becher et Richard Phelan, « Grâce à Dieu » de François Ozon, « Lara » de Jan Ole Gerster, « Le traître » de Marco Bellochio, « Adults in the room » de Costa-Gavras et « Sorry We Missed You » de Ken Loach dans plusieurs pays. Les sorties nationales et avant-premières ont été nombreuses, comme en Hongrie où le film « Fear of Missing Out » d’Attila Hartung ou « Szép csendben » de Zoltán Nagy ont été projetés dans plusieurs villes, le public ukrainien a pu découvrir « Zakhar Berkut » de Akhtem Seitablaev accompagné en presence de l’équipe du film. En même temps, les spectateurs de 8 villes d’Iran ont eu l’occasion de voir « In the fade » de Fatih Akin.
Le Centre culturel « G8 » à Sofia a présenté une sélection des titres favoris de 2018, choisis par le public. Le Cinéma Palma de Rome, en Italie, a accompagné sa programmation d’une dégustation de vins avec de jeunes producteurs locaux.

Les plus jeunes ont été invités à participer à des ateliers au Ciné Duchère à Lyon (France) et à Zavod za izobraževanje in kulturo Črnomelj en Slovénie. Ils ont pu passer une journée entière avec des adaptations de livres pour enfants, des projections spéciales et un invité spécial au Lichtburg Filmpalast à Oberhausen.

Le patrimoine cinématographique a été à l’honneur dans plusieurs salles de cinéma en France, en Pologne, au Royaume-Uni et en Allemagne. Cinéma Rohan à Mutzig a présenté une rétrospective de films avec l’acteur Patrick Dewaere ; à Katowice, en Pologne, Kino Światowid a marqué le couup avec un marathon de 7,5 heures de projections du chef-d’œuvre de Béla Tarr, « Sátántangó« , Kino Kosmos a mis en lumière « Lisbon Story » de Wim Wender au cinéma britannique « La Jetée » de Chris Marker et Snowcat Cinema à Penarte Ingmar Bergman « Sonate d’automne ». En Allemagne, Schlachthofkino à Soest a mis en place un événement spécial autour de la version restaurée en 4K du « Troisième Homme » de Carol Reed, tandis que Filmkunstkinos Hannover a choisi un classique allemand pour la journée, « Confessions Of Felix Krull » de Kurt Hoffmann. De plus, « Tomboy » de Céline Sciamma a eu une rediffusion spéciale à Tucson, Arizona au Loft Cinema.

2019 a vu une net augmentation d’événements liés à la Journée européenne du cinéma d’art et d’essai. En Iran, le « Art & Experience Cinema Institute » qui coordonne les projections de « In the Fade » de Fatih Akin dans 8 villes, a invité Christian Bräuer, président de la CICAE, à participer à des ateliers avec des cinéastes à Téhéran et à Ispahan pour discuter de la manière de promouvoir un film, de sa production aux projections.
Au Canada, au Cinéma Beaubien de Montréal, Mario Fortin (PDG des Cinémas Beaubien – du Parc – du Musée) et Jean-François Lamarche (directeur général adjoint des Cinémas Beaubien – du Parc – du Musée) ont profité de l’occasion pour discuter ouvertement avec le public de la réalité du fonctionnement des cinémas d’art et essai.
Pendant son séjour à Kiev, en Ukraine, Zhovten Kino s’est associé à Creative Europe Ukraine et à l’Institut polonais pour organiser des tables rondes avec des invités de l’industrie nationale et étrangère sur le thème « Présenter des films locaux et d’auteur en Ukraine et dans les pays européens ».

Cette année, 90 nouveaux exploitants ont participés à la Journée européenne du cinéma Art et Essai : une nette progression qui promet pour l’édition 2020. Les salles de cinéma en collaboration avec les réalisateurs, les distributeurs, les institutions, les agents commerciaux, les associations locales et les écoles peuvent créer de merveilleuses rencontres dans les salles obscures.

Notre profonde gratitude va à l’Europe créative – MEDIA, Europa Cinemas, le Prix LUX du film du Parlement européen, le CNC, le FFA, le BKM, Medienboard-Brandenburg en Allemagne, le Ministère français de la Culture, Eurimages, Unifrance, EAVE, la European Film Academy, le Festival International du Film Rotterdam, le BFI London Film Festival, Titrafilm, Cineuropa, Positif, Télérama, France Télevisions et tous les partenaires locaux qui ont participé à cette édition.

**Pays : Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Canada, Chili, Colombie, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Iran, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Mexique, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse, Ukraine.

Poster un commentaire

Scroll to top
agence web paris agence web paris