You Are Here: Accueil » CICAE Art Cinema Award » Art Cinema Award pour Tinta Bruta et Teatro de Guerra lors du Berlinale 2018

Art Cinema Award pour Tinta Bruta et Teatro de Guerra lors du Berlinale 2018

Art Cinema Award pour Tinta Bruta et Teatro de Guerra lors du Berlinale 2018

Berlinale Panorama

Le film TINTA BRUTA (Hard Paint), de Marcio Reolon & Filipe Matzembacher, a reçu le Art Cinema Award lors du 68eme Berlinale Panorama, en Allemagne.

Informations sur le film

Tinta Bruta (Hard Paint)
Brésil, 2018, 118 minutes
Réalisation et Scénario : Marcio Reolon & Filipe Matzembacher
Interpretation : Shico Menegat (Pedro), Bruno Fernandes (Leo), Guega Peixoto (Luiza), Sandra Dani (Grand-mère)
Production : Avante Filmes, Porto Alegre, Brazil, contato@avantefilmes.com
Ventes internationales : m-appeal world sales UG, Berlin, Germany, +49 30 61507505, berlinoffice@m-appeal.com

Plus d’informations sur le site du festival.

Synopsis

Pedro gagne sa vie dans dans des chat rooms. La résolution des images n’est peut-être pas parfaite, mais lorsque Pedro se transforme en NeonBoy devant la caméra, il parvient à créer l’impression qu’il désire. Lentement, ce jeune homme trempe ses doigts dans des pots de peinture et les fait glisser sur son corps nu. Luisant dans la nuit, NeonBoy suit les ordres de ses interlocuteurs jusqu’à ce qu’il accepte, pour de l’argent, de rencontrer l’un d’eux dans un chat room privé. Mais les choses changent lorsque Luiza, sa soeur, déménage de leur appartement et que Pedro remarque que quelqu’un imite ses performances. Il accepte de rencontrer son mystérieux rival lord d’un rendez-vous lourd de conséquences.
Comme dans les autres films du duo Filipe Matzembacher et Marcio Reolon, nous nous trouvons à Porto Alegre, au sud du Brésil, où nous rencontrons de jeunes homosexuels en quête d’intimité, de communauté et de sécurité. Le montage élégant des images virtuelles et les histoires des protagonistes nous éloignent du monde réel, mais nous ne sortons jamais de cette société brésilienne de plus en plus homophobe ; c’est à ces jeunes qui n’y trouvent pas leur place que ce portrait sensible et affectueux en trois actes est dédié.

Décision du jury :

Le jury a été touche par Pedro, le personnage principal et sa recherche d’identité à travers son personnage NeonBoy. Le film raconte l’histoire de son combat dans une société homophobe contemporaine, où il trouve sa zone de confort dans l’anonymat des chat rooms, et son inclusion par son art et ses performances séductrices.
L’histoire est non seulement magnifiée par la photographie du film, mais aussi par son design sonore qui donne une grande valeur cinématographique au thème universel de l’identité dans la jungle urbaine moderne. Avec la prouesse de jeu de Shico Menegat, nous pensons que ce film trouvera une audience dans les cinémas Art & Essai à travers le monde.

Le jury était composé de :

Johan Fogde Dias, Zita Folkets Bio, Stockholm
Pierre-Alexandre Moreau, Studio Cinémas, Tours
Elisa Rosi, Lichtblick-Kino, Berlin

Berlinale Forum

Le film TEATRO DE GUERRA, de Lola Arias, a reçu le Art Cinema Award lors du 68eme Berlinale Forum, en Allemagne.

Informations sur le film

Teatro de Guerra
Argentine / Espagne / Allemagne, 2018, 82 minutes
Réalisation et Scénario : Lola Arias
Production : Gema Films, Buenos Aires, +54 911 41634724, gema@gemafilms.com, gemafilms.com
BWP, Barcelona, +34 635 352271, bettina@bw-production.com, bw-production.com
Sutor Kolonko, Köln, +49 163 5614734, ingmar.trost@sutorkolonko.de, sutorkolonko.de
Sake Argentina, Buenos Aires, +54 911 41980181, psaleh@sakeargentina.com, www.sakeargentina.com

Plus d’informations sur le site du festival.

Synopsis

Trente-cinq ans après la fin de la Guerre des Malouines, l’artiste et réalisatrice argentine Lola Arias invite des vétérans à revenir sur cette tragédie – ensemble, soit par deux, soit à travers un dialogue avec la caméra. Les Britanniques et les Argentins se font face en anciens ennemis, mais forment aussi une troupe de théâtre, comme lorsqu’ils mettent en scène une bataille dans un bâtiment à l’abandon. Des cartes, de vieux magazines et des images des sites surréels où les combats ont eu lieu donnent des points de départ visuels et des espaces cinématographiques pour évoquer leurs histoires de peur – peur à la fois de mourir et de tuer – et les répercussions d’une guerre qui a laissé sa marque sur chacun d’eux. Mais TEATRO DE GUERRA ne se confine pas au passé : par des rencontres avec de jeunes acteurs du même âge qu’étaient Marcelo, Jim et les autres à l’époque du conflit, le film interroge également la manière dont la mémoire est transmise et dont elle survit.

Décision du jury :

Fidèle à la philosophie et l’éthique de la Berlinale, et brouillant les frontières entre la fiction et le documentaire, entre “Gesamtkunstwerk” (œuvre d’art totale) et film, TEATRO DE GUERRA est une tentative courageuse de revenir sur un conflit postcolonial de la fin du XXe siècle, la guerre des Malouines, et ses douloureuses implications. Nous souhaitons souligner le potentiel de TEATRO DE GUERRA pour attirer des publics internationaux variés par sa forme à la fois analytique et émotionnelle. Nous attendons avec impatience les prochains films de la réalisatrice Lola Arias et du directeur de la photographie Manuel Abramovich, ainsi que ceux des autres cinéastes argentins de la section Forum 2018.

Le jury était composé de :

Kirill Adibekov, Pioner Cinema, Moscou
Natalie Gravenor, filmokratie, Berlin
Piotr Szczyszyk, Zamek Culture Centre, Palacowe Cinema, Poznan

Poster un commentaire

Scroll to top
agence web paris agence web paris