You Are Here: Accueil » Actualités » Banana, d’Andrea Jublin, remporte le CICAE Art Cinema Award à Ciné Junior 2016

Banana, d’Andrea Jublin, remporte le CICAE Art Cinema Award à Ciné Junior 2016

Banana, d’Andrea Jublin, remporte le CICAE Art Cinema Award à Ciné Junior 2016

La Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai est heureuse d’annoncer que le prix ART CINEMA AWARD de la CICAE a été attribué au film « Banana » de Andrea JUBLIN,  lors du 26ème festival Ciné Junior.

Informations sur le film: 

Banana
Comédie, Italie, 2014, 82 min
Regie: Andrea Jublin
Interprétation: Marco Todisco, Beatrice Modica, Camilla Filippi, Gianfelice Imparato, Giselda Volodi, Anna Bonaiuto, Giorgio Colangeli, Andrea Jublin, Ascanio Balbo
Langue: Italien
Production: Good Films
Distribution: Good Films

Synopsis:
Le film raconte l’histoire d’un garçon naïf, pas vraiment bon élève, qui tente de conquérir le cœur d’une petite fille, qu’il souhaite garder avec lui l’année suivante. La seule façon d’y parvenir, c’est de l’aider à la sauver du redoublement. Un principe du football brésilien, dont Banana est un fervent adepte, dit qu’il faut en effet attaquer avec détermination. Avec son pied en forme de banane, le jeune féru de ballon rond nous indique la route du bonheur la plus sinueuse, la plus sincère et la plus essentielle.

Discours du jury lors de la remise du prix:
« Nous avons passé deux journées de visionnement faites de belles découvertes et nous avons longuement discuté de la sélection qui offre un panel très riche et large de films autour de l’enfance. Nous avons beaucoup aimé Rita et le Crocodile, pour sa qualité graphique et sa finesse d’écriture à destination du très jeune public. Toutefois notre choix s’est finalement porté sur un film audacieux, lumineux et joyeux qui nous a donné la banane : Banana de Andrea Jublin. Nous avons beaucoup aimé le personnage de Giovani, anti-héros obsédé par le Brésil et la quête du bonheur dont l’enthousiasme finit par contaminer son entourage. Les seconds rôles sont écrits avec beaucoup de justesse et de caractère qui nous a rappelé la comédie sociale italienne. Sous couvert de comédie foutraque, le film porte un regard sur la société italienne contemporaine remettant en cause l’ordre traditionnel : le patriarcat, l’autorité gratuite, le système scolaire sclérosé. Comme le dit l’enseignante dépressive Mme Colonna, empruntant à Oscar Wilde, « Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d’entre nous regardent les étoiles. » Nous aimerions que le film soit montré au jeune public et aux adultes dans les salles européennes et françaises et qu’il trouve au plus vite un distributeur. »

Le jury: France Davoigneau, Emilie Desruelle et Bertrand Porcherot

Bande-annonce officielle


Retour en images sur la 26e édition du festival… von associationcinemapublic

Poster un commentaire

Scroll to top