You Are Here: Accueil » Actualités » AG Kino Statement On Film Rental

AG Kino Statement On Film Rental

Le débat pour une révision des bases de travail entre exploitants et distributeurs est entré dans une nouvelle étape en ce début d’année en Allemagne, suite, notamment, à la prise de position du réseau national de salles Art et Essai allemand AG Kino – Gilde e.V. (300 salles, membre de la CICAE), qui souhaite un abaissement du taux moyen de location des films pour les cinémas à 39% comme c’est déjà le cas dans d’autres pays européens (le taux moyen en Allemagne est actuellement d’environ 47% et peut dépasser les 50% dans les premières semaines).

Dans sa prise de position, le conseil d’administration de l’AG Kino estime que le passage au numérique a changé radicalement la structure et la répartition des coûts pour les acteurs du marché, sans que le modèle ne soit révisé, cela au dépend des cinémas. Aux investissements dans les infrastructures numériques viennent s’ajouter pour les cinémas les contrats de services. Les mises à jour et l’épargne pour l’investissement dans la nouvelle génération augmentent les frais d’entreprises, tout comme l’augmentation des coûts d’énergie et de location. Au-delà de la transition numérique, les cinémas (qui restent pour les films le lieu numéro 1 de l’exploitation) font face à besoin constant de modernisation dont profite aussi les distributeurs sans prendre de risques, argue encore l’AG Kino.

L’AG Kino estime que les distributeurs ont réalisé de sérieuses économies avec l’abandon de la production de copies 35mm et que de nombreux projecteurs numériques ne sont plus à financer par le système des VPF (Virtual Print Fee).

Selon l’AG Kino, avec le modèle existant, les cinémas ne peuvent comprendre que près de 50% d’une augmentation pratiquée sur les prix d’entrée, servant pour les exploitants à couvrir les frais évoqués plus haut, reviennent aux distributeurs.

L’AG Kino dresse enfin un certain nombre de points urgents à améliorer dans la relation quotidienne entre acteurs d’un même marché, et souhaite qu’au-delà des projecteurs, les disques durs et la logistique de livraison soit aussi de plus grande qualité.

Lisez l’intégralité de la prise de position (en anglais).

Poster un commentaire

Scroll to top