Diversité et approche des publics au cœur de la 19e formation au cinéma d'art et d'essai

La 19ème édition de la formation à l'exploitation cinématographique Art et Essai (Arthouse Cinema Training) organisée par la Confédération internationale des cinémas d'art et d'essai - CICAE - a réuni des professionnels du cinéma de plus de vingt nationalités dans la lagune vénitienne, sur San Servolo, du 29 août au 4 septembre 2022. Le programme était divisé en deux groupes de participants : trente-cinq stagiaires résidentiels et six des sept participants du premier programme de mentorat lancé par la CICAE.

Après un événement d'ouverture dans la soirée du 29 août dirigé par le Dr Christian Bräuer, président de la CICAE, et Pascal Diot, responsable du Venice Production Bridge, les participants ont eu l'occasion de suivre une semaine de conférences, d'études de cas et d'ateliers structurés autour des thèmes essentiels de l'exploitation et de la gestion des salles Art et Essai.

09.09.2022

Discours d'ouverture de la 19ème formation sur le cinéma Art et Essai sur la Terrazza Basaglia, île de San Servolo (Venise, Italie)
Discours d'ouverture de la 19ème formation sur le cinéma Art et Essai sur la Terrazza Basaglia, île de San Servolo (Venise, Italie)
Christian Bräuer et Pascal Diot
Christian Bräuer et Pascal Diot

Les travaux ont tourné autour des questions des cinémas en tant qu'espaces physiques, de l'importance de l'expérience du public, du rôle des données dans la stratégie marketing et la programmation, ainsi qu'un focus sur le développement du jeune public et l'inclusivité dans les cinémas. Des études de cas sur le marketing, les projets pour le jeune public, les systèmes d'adhésion et la médiation ont enrichi le programme pour offrir des exemples concrets.

Toutefois, la plus grande réussite des participants a été l'élaboration et la présentation de projets sur cinq ans de redémarrage de cinémas dans différentes parties du monde, dans le cadre de l'atelier "ReStart Your Cinema" dirigé par les animateurs Maeve Cooke d'access<CINEMA, Petra Rockenfeller du Lichtburg Filmpalast et Raymond Walravens du Cinema Rialto.

Sur la base des retours des éditions précédentes, Boglárka Nagy, directrice des études, et Katriina Miola, coordinatrice du programme, ont décidé d'accorder une plus grande importance aux activités d'atelier et à une plus grande implication des participants, des intervenants, des formateurs et des tuteurs ; Ceci a pu être observé dans des sessions telles que l'atelier de design thinking, dirigé par l'ancien alumni et membre de la CICAE Bruno Castro d'Alvalade Cineclube (Portugal), destiné à lancer la créativité des participants en vue de développer le redémarrage de projets de cinéma, et un atelier de storytelling tenu par Claudia Pacher, consultante en communication d'Autriche, attirant l'attention sur le "comment" des stratégies de communication en ligne.
Une conversation axée sur l'égalité des sexes, animée par Claudia Pacher et Camilla Baier, cofondatrice du collectif Invisible Women, a permis de lancer des discussions sur la manière de rendre l'environnement de travail de l'industrie cinématographique plus équitable pour les femmes.

Bruno Castro et l'atelier Design Thinking
Bruno Castro et l'atelier Design Thinking
Discussion ronde sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes avec Camilla Baier et Claudia Pacher
Discussion ronde sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes avec Camilla Baier et Claudia Pacher

Le 2 septembre, les participants de la formation ACT se sont rendus au Lido di Venezia pour une table ronde publique sur l'industrie cinématographique, intitulée "De la visibilité pour la diversité - Stratégies promotionnelles pour les cinémas Art et Essai", organisée par la CICAE dans le cadre du Venice Production Bridge. Le panel a réuni des représentants de différents secteurs de l'industrie cinématographique pour examiner les changements dans le paysage du cinéma Art et Essai, pour identifier des stratégies visant à renforcer la position des films Art et Essai et pour créer plus de visibilité pour une gamme diversifiée de titres grâce à des stratégies de marketing et des partenariats améliorés. 

La députée européenne Salima Yenbou a introduit la discussion en évoquant l'importance de faire revivre les cinémas Art et Essai, ceux-ci jouant un rôle essentiel dans la défense de la diversité cinématographique. La discussion qui a suivi, à laquelle ont participé Frédéric Boyer, directeur artistique du Festival du film de Tribeca et du Festival du film des Arcs, Christian Bräuer, président de la CICAE et PDG du Yorck Kino Gruppe, Carolina Jessula, responsable du marketing - The Match Factory, Alen Munitic, fondateur de Kino Mediteran et Ada Solomon, productrice de microFILM, vice-présidente de la European Film Academy et présidente exécutive du réseau EWA, a été modérée par Matt Mueller, rédacteur en chef de Screen International.

Parmi les principaux sujets abordés figurait la nécessité de créer un marché équitable, mais aussi de promouvoir les films de manière à tenir compte de la diversité des publics auxquels ils s'adressent. Les données et le marketing numérique sont au centre des stratégies de promotion réussies, surtout lorsqu'elles sont coordonnées tout au long de la chaîne des droits et sur plusieurs territoires. Il a également été discuté du fait que l'industrie est submergée de contenus et que la qualité des œuvres présentées en souffre. Des politiques de tarification adaptées à la situation des publics seront nécessaires pour compléter les efforts de promotion.

De gauche à droite : Frédéric Boyer, Tribeca Film Festival & Les Arcs Film Festival ; Christian Bräuer, CICAE & Yorck Kinogruppe ; Matt Mueller, Screen International ; Salima Yenbou, membre du Parlement européen ; Alen Munitic, Kino Mediteran ; Carolina Jessula, The Match Factory ; Ada Solomon, microFILM & European Film Academy.
De gauche à droite : Frédéric Boyer, Tribeca Film Festival & Les Arcs Film Festival ; Christian Bräuer, CICAE & Yorck Kinogruppe ; Matt Mueller, Screen International ; Salima Yenbou, membre du Parlement européen ; Alen Munitic, Kino Mediteran ; Carolina Jessula, The Match Factory ; Ada Solomon, microFILM & European Film Academy.

Les mentorées, soutenues fermement par leurs dévoués mentors (Maeve Cooke, Augustina Lumi, Javier Pachón, Grainne Clarke, Carmen Slijpen, Jean-Marc Quinton), sont passées à la vitesse supérieure à travers les ateliers et les sessions à Venise.
Elles sprintent maintenant vers la présentation des résultats de cette toute première édition du programme de mentorat Arthouse Cinema, qui sera discutée en octobre.

Mentorés et mentors dans une discussion ronde
Mentorés et mentors dans une discussion ronde
Les stagiaires italiens Arianna Calza, Cineforum Altovicentino, et Francesca Rossini, AGIS Puglia & ABC Bari
Les stagiaires italiens Arianna Calza, Cineforum Altovicentino, et Francesca Rossini, AGIS Puglia & ABC Bari

Au-delà de l'aspect professionnel du programme, la formation "Arthouse Cinema Training" a renforcé l'équipe, les participants et les formateurs dans l'idée que les problèmes rencontrés individuellement existent à l'échelle internationale - mais qu'ils peuvent aussi être abordés à ce niveau supérieur.

La formation a pu être réalisée grâce au soutien du programme MEDIA d'Europe créative, du CNC - Centre national du cinéma et de l'image animée, de la FFA - Filmförderungsanstalt et de la Direzione Generale del Cinema du ministère italien de la Culture. Un grand merci également à San Servolo Servizi, partenaire de longue date de la formation, aux associations nationales du cinéma Art et Essai AFCAE, AG Kino et FICE, ainsi qu'à MUBI, qui a rejoint les rangs des sponsors ces dernières années.

Photos : Manuele Sangalli

Inscrivez-vous à la newsletter